Miracle, une femme en état de mort cérébral donne naissance à des jumeaux !

En 2016, au Brésil, afin de sauver les jumeaux qui survivaient dans son ventre, les médecins décident de maintenir en vie sous respirateur artificiel pendant 123 jours une femme enceinte en état de mort cérébral avant d’accoucher de jumeaux par césarienne d’urgence. 

Il s’agit d’un cas unique dans l’histoire de la science médicale où une mère a été maintenue sous assistance respiratoire pendant plus de 100 jours avant l’accouchement. Diagnostiquée avec une hémorragie cérébrale, Frankielen da Silva Zampoli Padiha, une jeune femme brésilienne de seulement 21 ans n’avait aucun espoir que les jumeaux respirent dans son ventre. Les médecins, cependant, ont pris une longueur d’avance et ont sauvé les jumeaux en gardant la mère sous respirateur artificiel pendant l’accouchement.

Un cas sans précédent

La jeune femme de 21 ans est décédée neuf semaines après le début de sa grossesse, en octobre 2016, d’une hémorragie cérébrale. Son respirateur a été coupé en février 2017 et son cur et ses reins ont été donnés. La femme s’est présentée chez le médecin pour se plaindre de saignements excessifs et, après une série de tests et de scanners, on a déclaré que son cerveau souffrait d’hémorragie. Les médecins ont prévenu Padiha qu’il n’y avait aucun espoir pour les jumeaux de se développer dans son ventre.

Selon un rapport publié, les médecins n’ont toutefois pas abandonné les embryons survivants à l’intérieur de son corps quand ils ont découvert que leur cur continuait de battre dans le ventre de leur mère. Le Dr Dalton Rivabem, responsable de l’unité de soins intensifs neurologiques à l’hôpital, a déclaré : “Nous avons fait une échographie des embryons, pensant qu’ils ne survivraient pas dans l’utérus, mais à notre grande surprise, ils s’accrochaient à la vie.”

Un moment de réjouissance

Tout le personnel de l’hôpital et les membres de la famille de la femme se sont réjouis de cette découverte miraculeuse, caressant la bosse de grossesse de Fankielen pour apporter amour et soutien au foetus en pleine croissance. Des sympathisants de tout le Brésil les ont comblés d’amour et de soutien en leur donnant de l’argent, des vêtements pour bébés et des couches-culottes.

Selon les rapports médicaux de l’hôpital, les bébés sont nés à sept mois de gestation en février et sont sortis de l’hôpital à la fin mai.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *