Est-il possible de faire caca pendant I’accouchement ?

Personne ne veut en parler, mais tout le monde veut savoir si ça arrivera. En effet, ce qui terrifie une future maman plus que de pousser une personne de 3 à 4 kg hors de son vagin, c’est de faire caca en même temps. C’est tout ce à quoi une femme pense avec sa première grossesse. Certaines femmes ne peuvent même pas se concentrer sur leur respiration ou écouter ce que leur corps essaye de dire tellement elle sont obsédées et terrifiées à l’idée de faire caca. 

Croyez-vous que c’est tiré par les cheveux ? Pas tant que ça. La peur de faire caca pendant l’accouchement surgit neuf fois sur dix, au moins une fois sur dix. Les mamans et futurs mamans devraient arrêter leur obsession à ce sujet, car aller à la selle en poussant est un phénomène très courant, banal et même normal.

Pourquoi une femme enceinte peut-elle déféquer pendant le travail ?

Il y a une raison simple à cela. Les mêmes muscles que vous utilisez lorsque vous déféquez sont les mêmes que ceux que vous utilisez lorsque vous poussez. De plus, lorsque vous êtes en travail, vous avez une pression supplémentaire sur le côlon et le rectum en raison du poids du bébé qui passe par le canal génital. Pensez à votre côlon comme à un tube de dentifrice. Le poids du bébé comprime toute crotte laissée dans la partie inférieure du tube à sa sortie. C’est la formule parfaite pour faire caca pendant le travail.

Les prostaglandines s’ajoutent à votre probabilité de faire caca. Ces hormones sont naturellement impliquées dans la fonction intestinale normale, mais ce sont aussi les principales hormones impliquées dans le déclenchement du travail. 

Est-il possible de prévenir ce phénomène ?

En réalité, la prévention n’est pas vraiment possible. Mais il se peut que vous ayez naturellement des selles avant l’étape finale du travail, ce qui réduit la quantité de selles dans le côlon qui sortirait en poussant. 

Le fait que vous puissiez vous lever pour aller aux toilettes à l’étape du pré-travail dépend toutefois du recours ou non à la péridurale et de votre fournisseur de soins de santé. Certains hôpitaux et prestataires ne l’encouragent pas, mais dans certaine pratique, les patientes peuvent se lever et sortir du lit, à moins qu’elles n’aient un problème majeur de grossesse qui est dangereux pour elles ou leur bébé. Et si vous sentez que vous devez faire caca et que ce n’est pas la tête d’un bébé qui sort, vous pouvez aller aux toilettes et voir ce qui se passe. 

Certains médecins font encore la promotion des lavements avant le travail pour dégager la voie, mais ce n’est plus une pratique courante. En fait, l’utilisation systématique des lavements pendant le travail est maintenant découragée. Les études notent que ces types de lavements n’ont pas été bénéfiques pour les femmes qui travaillent. Pourtant, certains médecins les recommandent encore pour les bienfaits psychologiques qu’ils peuvent avoir pour leurs patients.

Les péridurales augmentent-elles les risques de faire caca ?

Les péridurales n’augmentent pas vraiment les risques de déféquer pendant la poussée. Mais le fait d’avoir une péridurale supprime le besoin pressant de vider vos intestins. Maintenant, s’il y a des selles dans le rectum, elles vont sortir d’une façon ou d’une autre lorsque vous pousserez le bébé à travers le canal de naissance. Avec une péridurale, vous pouvez être plus détendu et les selles peuvent passer d’elles-mêmes, ou les selles peuvent simplement être libérées lorsque vous poussez.

Qu’en pense le médecin ?

Beaucoup de patientes ont cette peur. Mais elles devraient toutes savoir qu’en tant qu’obstétricien, le médecin est déjà habitué à ce que les patientes vident leurs intestins en poussant, et cela ne le dérange pas du tout. C’est juste un fait de la vie et une partie du processus. 

En revanche, ce qui dérange les professionnels de l’accouchement c’est que la peur de faire caca peut empêcher de pousser efficacement. Résister à cette envie, ou essayer de combattre ce que fait votre corps, peut rendre la partie poussée de la naissance particulièrement misérable, et peut même augmenter le temps de poussée. Beaucoup de femmes ont peur de l’odeur, s’inquiètent de ce que les membres de leur famille peuvent penser, ou surtout s’inquiètent de ce que pourrait penser leur partenaire, mais votre corps finira par avoir le besoin incontrôlable de pousser, donc vous ne pouvez pas être inhibée pour toujours ! 

Une petite astuce pour les femmes qui ont cette angoisse : détendez-vous, respirez, essayez de vous recentrer et laissez simplement votre corps faire ce qui était naturel, même si cela implique faire caca.”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *